Le portefeuille de Transports Canada

Au sein du gouvernement du Canada, le ministre des Transports est responsable des activités de Transports Canada, de douze sociétés d’État, d’un office, d’un tribunal et de deux caisses.

De plus, 42 sociétés à régie partagée font partie du portefeuille du Ministère, notamment :

  • 18 administrations portuaires;
  • 21 administrations aéroportuaires;
  • la Buffalo and Fort Erie Public Bridge Authority;
  • NAV CANADA;
  • la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du St-Laurent.

Il s’agit d’entités constituées en personne morale sans capital social pour lesquelles le Canada a le pouvoir, que ce soit directement ou par l’entremise d’une société d’État, de nommer un ou plusieurs membres de l’équipe de direction en vertu des lois, des statuts, des lettres patentes, des règlements administratifs ou de toute entente contractuelle. Ces sociétés ne rendent pas de comptes au Parlement.

Le diagramme ci-dessous offre un aperçu de toutes les entités relevant de la compétence du ministre.

Les sociétés d’État suivantes rendent compte au Parlement par l’entremise du ministre des Transports :

Figurent également dans le portefeuille de Transports Canada les entités suivantes :

Pourquoi tous ces organismes sont-ils regroupés? Étant donné qu'ils ont de nombreux enjeux en commun, ils peuvent travailler ensemble et contribuer à :

  • fortifier l'économie;
  • garder notre système de transport sécuritaire et sûr;
  • protéger l'environnement;
  • améliorer la qualité de vie dans nos villes et nos collectivités.

Une réponse partagée permet d'économiser temps et argent. Elle permet aussi aux gens qui travaillent dans ces secteurs d'avoir une vue d'ensemble : comment une décision peut influer sur d’autres éléments de nos vies.

Par exemple, lorsque Transports Canada finance de nouvelles routes, il réfléchit aux répercussions que ces nouvelles voies auront sur les villes et les villages qu'elles traversent ou longent. Les fonctionnaires du Ministère étudient des questions telles que celles-ci :

  • Est-ce que des entreprises s'installeront ici pour créer des emplois étant donné que cette route facilite l'acheminement des produits sur le marché ?
  • Comment pouvons-nous diminuer la pollution si l’on accroit le transport des marchandises et des personnes dans la région ?

Cela signifie aussi que le gouvernement du Canada peut travailler en partenariat étroit avec les provinces, les territoires, les villes et d’autres groupes.

  • Notre économie est soutenue. Les projets et les programmes partagés créent ou préservent des emplois et favorisent le transport de marchandises et de personnes au pays et dans le monde entier.
  • Notre environnement est protégé. Cela signifie plus de recherche, de soutien et de promotion des transports en commun (les autobus, les trains, le covoiturage) et des véhicules économiques qui aideront à préserver une saine qualité de l’air.
  • Notre qualité de vie est améliorée. Les projets partagés de construction et d'entretien de routes, de ponts, de ports, d'aéroports et de chemins de fer sécuritaires et sûrs, de même que de centres communautaires et de stations d'épuration des eaux usées et de traitement de l'eau potable, améliorent la qualité de vie.
Date de modification :