Transports 2030, un plan stratégique pour l’avenir des transports au Canada : Les voies navigables, les côtes et le Nord

De Transports Canada

Ce que nous ont dit les Canadiens :

  • Rendre le transport maritime plus sûr et plus concurrentiel. Cerner les possibilités d’utilisation de la capacité portuaire existante et du transport maritime à courte distance.
  • Harmoniser les règlements et examiner les structures de gouvernance et les cadres financiers des administrations portuaires canadiennes et d’autres organisations maritimes de compétence fédérale. Tirer avantage des innovations maritimes afin d’appuyer un réseau maritime amélioré.
  • Faire en sorte que le gouvernement, l’industrie, les groupes autochtones et les collectivités collaborent afin d’élaborer une approche efficace en matière de transport maritime, de protection de l’environnement côtier et de compétitivité des ports.
  • S’attaquer au déficit de l’infrastructure dans le Nord, car celui-ci a des répercussions sur les possibilités économiques et la sécurité des transports, particulièrement en ce qui a trait aux changements climatiques et aux problèmes découlant des conditions météorologiques extrêmes.
  • Collaborer étroitement avec les territoires et les groupes autochtones afin d’élaborer une stratégie à long terme sur l’infrastructure des transports dans le Nord qui répond aux besoins uniques des collectivités et correspond aux caractéristiques géographiques.

Notre objectif :

  • Être chef de file en matière de corridors de transport maritime qui sont compétitifs, sécuritaires et écologiquement viables, et améliorer l’infrastructure des transports dans le Nord.

Prochaines étapes

  • Nous continuerons à travailler au moratoire promis par le gouvernement sur le transport par navires-citernes sur la côte nord de la Colombie-Britannique et à assurer une meilleure protection du littoral et des zones côtières.
  • Nous collaborerons avec les gouvernements territoriaux, les peuples autochtones et les collectivités du Nord afin de répondre à leurs besoins de base en matière d’infrastructure de transport et d’adapter le réseau de transport aux changements climatiques.
  • Nous rechercherons des moyens de tirer parti de tout le potentiel économique à long terme de nos côtes et de nos cours d’eau, y compris la Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs.
  • Nous élaborerons une stratégie à long terme qui s’attaquera au problème des navires abandonnés et des épaves de navires.
  • Nous veillerons à ce que nos actions concordent avec les priorités du gouvernement, notamment les investissements dans le commerce et les transports selon la phase 2 du plan d’infrastructure, un cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, et qu’elles protègent les zones côtières sensibles.

Liens connexes

Date de modification :