Transports 2030, un plan stratégique pour l’avenir des transports au Canada : Des corridors de commerce aux marchés mondiaux

De Transports Canada

Ce que nous ont dit les Canadiens :

  • Il est nécessaire d’avoir une collaboration efficace entre l’industrie et le gouvernement pour optimiser les possibilités économiques. Les pratiques inefficaces en matière de coûts compromettent la capacité concurrentielle du Canada sur le marché mondial. Les coûts du transport des marchandises au pays ont une grande influence sur les investissements accrus ou nouveaux.
  • Au-delà des investissements dans l’infrastructure, le Canada doit utiliser l’innovation, les politiques, les règlements et la créativité pour améliorer l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement ainsi que la fiabilité et la capacité du réseau de transport canadien.
  • Nous devons adopter un point de vue national et systémique pour une efficacité accrue et cerner les facteurs économiques généraux. Si nous examinons chaque élément ou secteur de la chaîne d’approvisionnement individuellement, les problèmes ne seront pas bien cernés. Nous devons aussi tenir compte des besoins des expéditeurs. Une solution universelle ne conviendra pas toujours à tous les secteurs.
  • Les données sur les transports, au Canada, sont de moins en moins disponibles. Le Canada doit faire des données sa priorité afin que nous puissions prendre des décisions appropriées en ce qui a trait aux secteurs où il faut investir, à la faisabilité de projets éventuels et à l’élaboration d’une stratégie nationale sur les transports.

Notre objectif :

Améliorer le rendement du réseau de transport canadien afin d’acheminer les produits vers les marchés pour stimuler l’économie canadienne.

Prochaines étapes

  • Nous développerons nos capacités et nous réduirons la congestion de la chaîne d’approvisionnement grâce à un investissement gouvernemental de 81 milliards de dollars dans l’infrastructure au cours des onze prochaines années.
  • Nous établirons un nouveau régime de données afin de favoriser de solides décisions en matière d’investissement gouvernemental, et nous veillerons à ce que les données soient offertes à tous ceux qui exploitent, supervisent, analysent et utilisent le réseau de transport.
  • Nous rechercherons de nouvelles façons de financer les projets sur l’infrastructure des transports, en collaboration avec d’autres ordres de gouvernement et le secteur privé.
  • Nous investirons dans l’infrastructure afin de régler les problèmes de congestion dans les corridors commerciaux importants, y compris les corridors ferroviaires d’exportation.
  • Nous améliorerons la transparence de la chaîne d’approvisionnement du transport ferroviaire, nous adopterons une approche plus équilibrée pour les intervenants et nous appuierons un secteur ferroviaire plus concurrentiel et plus efficace.
  • Nous veillerons à ce que nos actions concordent avec les priorités du gouvernement, notamment le plan progressif du Canada en matière de commerce et d’investissement, un cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, et un programme d’innovation national.

Liens connexes

Date de modification :